Accueil

Et voilà une nouvelle médaille pour notre brasserie !!

La Terr’ Ible vient d’être récompensée d’une médaille d’argent au concours international de Lyon s’il vous plait !! 

Après la médaille d’argent de la Terr’ du Sud en 2021 au France bière Challenge, c’est un nouvel encouragement pour nous et une reconnaissance de toute la passion que l’on met dans nos bières. 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Femmes enceintes: ne consommez pas d’alcool.

Produites dans nos locaux situés à Terrebasse, petite commune de Haute-Garonne, où nous vous accueillons
tous les vendredis de 18h à 23h
Bar et petite restauration sur place, concerts et animations: suivez nos actus

Nous proposons des bières “classiques” : blondes, ambrées, IPA.

Mais aussi des bières “spéciales” selon la saison et l’inspiration comme la “Terr’ du Sud“, la “Terr’ Ible“,
la “Terr’ isse” et la “Terr’Love“.

Nos bouteilles de 33 et 75 cl font également l’objet d’un recyclage, nous sensibilisons nos clients au retour des bouteilles afin de réutiliser celles-ci, après lavage et désinfection les bouteilles peuvent retourner sur le circuit de vente.

Le mot du brasseur:

Le lancement dans l’aventure brassicole commence en 2018, grand amateur de bière (ça ne s’arrange pas avec l’âge..) je fus rapidement lassé des bière dites “industrielles”, j’ai donc décidé de brasser ma propre bière (on n’est jamais mieux servi que par soi-même !)

L’aventure démarre… 2 ans plus tard nous doublons notre production face à la demande croissante, de 100L par brassin à 250L aujourd’hui, l’ambition est de rester local, avec des circuits de distributions courts et de proximités, nous avons le “terroir spirit” (esprit de terroir) et nous le défendons ardemment !!

Au delà du brassage c’est aussi la volonté de défendre l’esprit local, nous détachant ainsi d’années ou les produits étaient imposés par de grandes marques ou enseignes, la brasserie du Dounet s’inscrit donc dans un contexte ambiant de retour aux sources, de convivialité, de transparence et de rencontres et de partages avec les producteurs locaux.

Je pense que si nous souhaitons garder cet “esprit” nous devons rester “local” et “petit” et ne pas chercher nécessairement l’appât du gain…

 

Laurent